Presse

Happy Senior: un nouveau concept de résidence services à Humanicité…

Vie Jeune (groupe Financière Duval), le Crédit Mutuel Nord Europe et la Française lancent, à Capinghem, sur le site d’Humanicité, la première résidence Happy Senior. C’est un concept nouveau qui permet aussi aux résidents de préserver leur patrimoine et d’optimiser leur pouvoir d’achat.
 

Marc Lebreton, fondateur de la Vie Jeune est à l’origine du développement des résidences seniors exploitées sous l’appellation Happy Senior.

La toute première du genre sera une résidence pilote située dans l’écoquartier d’Humanicité, non loin de l’accueil Marthe-et-Marie, à Capinghem, près de l’hôpital Saint-Philibert, mais aussi proche du métro et des commerces lommois.

Trois autres devraient suivre à Castres, Limoges et Bordeaux. D’autres dans le Nord (Valenciennes) et dans l’Est. À Capinghem, les premiers résidents s’installeront fin 2017.

Le choix du site

«  C’est un site de prédilection pour ce que l’on veut faire, explique Marc Lebreton. Il nous a attirés parce que beaucoup de choses se situent à quelque 800 mètres de la résidence : l’EHPAD, l’école d’infirmières, l’hôpital… Il y a là une densité de services pour lesquels les seniors peuvent être concernés.  »

Compte tenu des avantages qu’offre l’écoquartier d’Humanicité, c’est une grosse opération qu’a décidé de mener Marc Lebreton, ceci en lien avec le groupe Financière Duval où Vie Jeune est basée et une équipe du CFA Nord (promoteur à Lille sous la conduite de Sébastien Beurel).

Les logements sont tous achetés par le Crédit Mutuel Nord Europe, ce qui fait dire à Marc Lebreton : «  Le fait d’avoir un propriétaire unique constitue un gage de sécurité dans la durée  »

Des logements adaptés

La nouvelle résidence Happy Senior comprendra 126 logements allant du T1 au T3, des espaces partagés qui iront du véritable restaurant au centre de soins dernière génération. Ce sera une résidence non médicalisée. Ses habitants auront en moyenne entre 70 et 75 ans, seront en bonne santé. Il s’agira de personnes un peu fragilisées qui, de ce fait, cherchent à se rapprocher des services. Chaque appartement sera adapté.

Quelle clientèle ?

Parmi la clientèle, on trouvera des seniors issus essentiellement de toute la banlieue périrurbaine lilloise. Ceux des villes ont déjà pris l’habitude de vivre en appartement mais un couple ayant élevé ses enfants et vécu dans une grande maison, aura envie, en vieillissant, de se rapprocher des activités et des services. Ils seront à proximité de tout et pourront même faire du baby-sitting tandis que leurs enfants viendront les voir et en profiteront pour aller faire leurs courses à proximité.

Quels services ?

Les parties communes gérées se situeront au rez-de-chaussée. On y trouvera l’accueil avec gardien, une bibliothèque, un salon, le restaurant, un atelier, un centre de remise en forme avec un kinésithérapeute et un infirmier(ère) libéral(e). Les résidents pourront compter sur la diligence d’une équipe de quinze personnes. «  On a une palette de services à la personne, par le biais de partenaires que nous avons contactés : associations locales, aide à domicile, etc. Le concierge se chargera d’organiser les bons services  », complète Marc Lebreton en se réjouissant : «  Ce sera une résidence assez vivante, dynamique, même si le senior fait ce qu’il veut.  »

  • Text Hover